La MB Race en Tandem, défi 2016 !

En 2015, le défi de l’année était de terminer les 140km de la MB Race. Cela n’a pas été sans mal, mais on y est arrivé ! Ce jour là, on a dit « PLUS JAMAIS !! »… Quelques heures se sont écoulées, et déjà on se rendait compte que l’envie était encore là, cette envie de se dépasser qui nous a tant motivé depuis l’hiver dernier… Le lendemain, on disait déjà « vivement 2016 » car on est un peu fous (cons, n’ayons pas peur des mots).

L’été est passé , on a bien roulé, le topgir summer tour c’était sympa, et un jour, j’ai dit à Antoine : « l’année prochaine on la fait en tandem ? ». Ca nous a bien fait rire sur le coup, sauf que cette malheureuse phrase a tourné en rond pendant quelques temps dans ma tête, puis on en a reparlé, et Antoine étant sur la même longueur d’onde (aussi con que moi), on a décidé d’y réfléchir plus sérieusement.

Discussion avec Seb, qui possède un tandem que j’ai chevauché en passager 2 fois, il est ok pour nous le prêter. Discussion avec Antoine, c’est parti on s’inscrit !!

C’est bien joli mais rapidement on se rend compte que ça va être compliqué. On ne va pas user toute l’année le tendem de Seb, car sans que ça paraisse, c’est difficile le tandem, et il ne s’agit pas de se pointer à Megève les mains dans les poches et de bâcher au 30ème km car on arrive pas à rouler… Donc l’envie me prend d’en acheter un. Je regarde depuis quelques temps les annonces, juste par curiosité, mais cette fois ça me prend comme une envie de pisser (désolé pour l’expression), pour assurer un vrai entrainement il faut passer par cette étape… Coup de bol, une affaire en or se présente, après quelques déboires et coups de téléphone, on est vendredi 29 janvier, le tandem est sur le porte vélo ! C’est un Lapierre de 2015, flambant neuf, nickel 🙂

Samedi 30, on ne pouvait prévoir autre chose qu’un test grandeur nature… Couchés à plus de 1h du mat’ (merci Jérôme pour l’accueil et le repas !!), à 7h nous voilà dans le garage à monter les pédales, régler les hauteurs de selle… 8h on est sur le vélo !

12654627_10207182223048537_3763037073849989222_n

Les premiers tours de roue sont déstabilisant. Du mal à démarrer, ça vire de droite à gauche, de gauche à droite, c’est chaud !! Très rapidement je me rend compte qu’Antoine ne tient pas en place derrière, il essaie de regarder par dessus mon épaule, et ça déséquilibre le vélo !! Après quelques minutes ça va déjà mieux, et ça ira de mieux en mieux au fil de la sortie…

Sortis de Tournus on entame le premier chemin, une grimpette bien raide, histoire de voir comment ça grimpe ! Et ben c’est raide !! La transmission tire très long, le plateau de 26, couplé à une cassette en 34, c’est le modèle homme de la transmission. Le passage à 15% fait mal, ça grimpe mais effectivement, la MB ça va piquer !! Une fois en haut, nous voilà au dessus du premier single, single que je n’apprécie déjà pas en solo quand c’est boueux car glissant, une unique ornière piégeuse, pas de dégagement. On se retrouve rapidement arrêté au milieu, à moitié en vrac ! C’est pas grave, il nous faudra quelques temps pour s’accoutumer mais on est confiant…

On continue de rouler, on prend confiance, on commence à maitriser les démarrages en côte, on ne zigzag plus, ou presque plus, et la sortie devient franchement agréable ! Sur les portions de plat on s’amuse à envoyer, on prend pas loin de 40km/h sur les chemins roulant, énorme ! Les montées sont raides, le braquet toujours trop long, on ne s’y habituera pas… On monte au Mt Saint Romain par la longue montée depuis Sagy, dur dur mais ça grimpe !

12646707_10207161154961848_3429662541913163992_o

12640326_10207161154481836_384402983368777958_o

On repart, on prend le GR en direction de Brançion, un tracteur dans les bourbiers !! C’est marrant ça passe partout, on passe dans la boue mieux qu’en solo, mais un peu hard dans les ornières, quand l’avant part ça ne pardonne pas… Petite pause à Brançion et on repart, direction Tournus…

12657269_10207161153881821_1322828122767372053_o

On commence à bien enchainer les chemins, je me surprend même à lacher les freins dans des descentes qui tabassent un peu, Antoine n’est pas totalement rassuré mais sait que je ne suis pas du genre à lâcher si je ne suis pas confiant. Ca passe bien, ça le secoue un peu derrière, moi devant ça va bien, la fourche absorbe très bien les chocs, les énormes pneus de 2,4″ inspirent confiance…

On aura fait une cinquantaine de km, 1200D+, et déjà pressés d’y retourner !!!

Publicités

Une réflexion sur « La MB Race en Tandem, défi 2016 ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s